Depuis 30 ans, Guy Gilbert, prêtre éducateur, consacre sa vie aux jeunes délinquants. En 1980, il achète une ruine et crée la Bergerie de Faucon, un havre de paix pour les meurtris de la vie, au milieu d’un champ de lavande et de tournesols, où les animaux y ont aussi leur place.
Reconstruite été après été par les jeunes de 14 à 18 ans qu’elle accueille, elle les aide dans un cadre communautaire, encadrés par 12 éducateurs, à prendre la mesure de ce qu’ils sont capables de faire.
L’urgence :

maintenir la Bergerie en état et ouverte, afin qu’elle continue à accueillir des jeunes de plus en plus nombreux.
faire face aux besoins quotidiens des laissés pour compte recueillis dans les rues de Paris.
Grâce au soutien de plus de 2500 spectateurs et de EDF les 28, 29 et 30 novembre 1997, au théâtre de Charenton, Oya Kephale a pu aider la bergerie du Faucon.

Contact
46, rue Riquet
75 019 Paris
Tél. : 01 40 35 75 46

Productions associées

Les Brigands (1997)


En savoir plus